FTTB ou FTTH : et si Numericable avait raison ?

Category:
Icon 0
Icon Mar 31, 2022
Car bien que les actuels opérateurs ADSL aient tous choisi une stratégie FTTH (Fiber To The Home, accès jusqu’au domicile de leurs clients), ces derniers ont perdu pratiquement deux ans en raison de problèmes tant technologiques (incompatibilité entre le GPON retenu par Orange et SFR ou le Point à Point retenu par Iliad) que juridiques (négociations avec les syndics, montant des reversements entre opérateurs).A l’inverse de ses concurrents, Numéricâble a fait le choix du FTTB (Fiber To The Building), un déploiement de la fibre optique jusqu’au pied de l’immeuble puis un raccordement au câble coaxial déjà mis en place pour les traditionnels services de télévision, d’internet et désormais de téléphonie.Parfois perçue comme marginale, la stratégie de Numéricâble apparaît pourtant comme la plus pertinente dans la dernière étude de l’Idate. Cet institut, spécialisé dans l’étude du secteur des télécoms, rappelle d’ailleurs que le FTTB représente aujourd’hui près d’un déploiement sur deux en Europe (47%) et qu’avec 3 millions de foyers raccordables, Numéricâble représente à lui tout seul plus de 21% de la base installée FTTH+FTTB de tout le vieux continent !Peut être moins pérenne que le FTTH point à point dont le débit peut théoriquement dépasser le gigabit, le déploiement FTTB de Numéricâble apparaît en tout cas comme une solution réaliste pour tous les consommateurs souhaitant disposer d’une centaine de megabits pour surfer ou accéder simplement à des programmes de télévision HD. Reste pour Numéricâble à faire oublier Noos et à repartir à la conquête d’internautes, souhaitant s’affranchir de l’ADSL pour bénéficier des joies du “très haut débit”.

FTTB ou FTTH : et si Numericable avait raison ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *